la plateforme qui veut engager les citoyens dans la transformation de la société

ADL@N : la plateforme qui veut engager les citoyens dans la transformation de la société

L’Afrique est aujourd’hui à la croisée des chemins. Au-delà des maux qui minent encore le continent dans divers secteurs de la vie quotidienne, on constate avec beaucoup d’espoirs une nouvelle génération des jeunes leaders qui émergent dans différents pays. Il est du devoir des institutions étatiques, des membres de la société civile et de tous les autres acteurs du développement d’encadrer cette jeunesse qui en veut et qui affiche une réelle volonté de faire bouger les lignes. Au cœur des mouvements positifs que l’on observe sur toute l’Afrique, le numérique s’impose comme un outil indispensable pour l’émancipation de cette nouvelle génération d’Africain qui ose. C’est du moins, le chantier qu’essaie de défricher ADL@N, l’Association pour le Développement Local en Afrique par le Numérique.

Portée par Véronèse BATCHAGNA, un jeune africain (Camerounais) brillant qui a une expérience internationale riche et intense dans les domaines des Technologies de l’Information et de la Communication et qui est fortement engagée pour le développement de l’Afrique à travers le numérique, cette plateforme est l’une des rares  de l’univers digital, à s’être donnée des objectifs atteignables  avec une vision claire qui repose principalement sur 4 piliers :

  • la promotion des solutions visant à garantir l’autonomie numérique du continent ;
  • la sensibilisation des communautés cibles aux meilleurs usages des solutions numériques performantes et accessibles pour l’accélération du développement local ;
  • la mise en synergie des acteurs publics-privés et ONG impliqués dans les projets TIC, au profit du développement communautaire en Afrique ;
  • la promotion des recherches pouvant aboutir à l’identification de nouvelles techniques pour une appropriation effective des TIC par les communautés locales.

En outre, cette organisation sociale qui rassemble diverses expertises et dispose d’une armée de bénévoles qui mettent leur intelligence au service de la réduction de la fracture Numérique en Afrique, a pour finalité de contribuer activement au développement du continent.

Conscients des enjeux du numérique pour l’Afrique et brûlant d’envie et de volonté d’apporter leur pierre à la construction d’une Afrique prospère, les membres de cette jeune équipe 3.0, issus d’horizons divers et variés, ont décidé de s’engager dans la société civile et surtout, de mutualiser leurs énergies au sein d’une association solide et innovante afin de donner un coup de  boost à la croissance de l’Afrique, au travers des multiples opportunités (faiblement explorées) offertes par le Numérique.  Une réponse patiente, pertinente et ingénieuse aux principaux défis qui seront posés à notre continent dans les prochaines années.

ADL@N s’illustre avant tout, par sa capacité à trouver les solutions simples, efficaces et moins coûteuses. La profonde connaissance des besoins réels des communautés locales et des difficultés économiques des populations africaines, est un atout de taille pour mener cette bataille afin de faciliter l’accessibilité de toutes les couches sociales, aux meilleures possibilités fournies par les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication.

Un challenge que Véronèse BATCHAGNA et son équipe de volontaires, embrassent avec enthousiasme et optimisme puisqu’ils affichent une surprenante  détermination  à faire bouger les lignes et à marquer l’histoire par des actes concrets et impactant.

À un moment de l’histoire où tous les projecteurs sont braqués vers l’Afrique, ADLAN entend jouer sa partition, partager la force du Numérique sur le continent et s’imposer comme un acteur clé du développement  communautaire (local) en Afrique.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Défilement vers le haut